Contrats rivières (GEMAPI)

Actualité GEMAPI

Confortement des berges du Nant Croex – Ugine

Le Nant Croex est un torrent qui génère des crues torrentielles et qui traverse l’agglomération uginoise. Afin de limiter ces risques, de nombreux ouvrages ont été réalisées, de l’amont vers l’aval :

  • plage de dépôt amont ( 12 000 m3),
  • espace de régulation médian (150 m3) en aval du pont Ostorero,
  • canal béton sur 400 mètres, dans la traversée de la ZA des Bavelins,
  • bac de décantation en amont de la RD1508 (route d’Annecy) avant la confluence à la Chaise (500m3).

Des protections de berges et seuils de fond accompagnent également ces aménagements.

Suite aux crues de mai 2015 puis de janvier 2018, l’enrochement de le berge rive gauche du Nant Croex en amont du pont Ostorero, a été éventré et affouillé sur la partie médiane en trois points sur un linéaire cumulé de 35 mètres.

Vis-à-vis des enjeux, cette protection de berge est à réparer, puisqu’elle permet :

  • de protéger un immeuble existant à proximité,
  • d’éviter que le cours d’eau ne sorte de son lit et inonde les habitations et zone d’activité situées en contre bas sur le cône de déjection. En effet à l’aval de ce point le cours d’eau a été dévié et canalisé lors de la création de la zone d’activité.

Compte tenu du rôle de cet ouvrage dans la prévention contre les inondations et dans le cadre de l’intérêt général, le Syndicat Mixte du Bassin versant Arly, engage des travaux de confortement des berges.

> Le montant des travaux s’élève à 61 200 € HT, ils sont réalisés avec le concours financier du Département de la Savoie et de la communauté d’agglomération ARLYSERE.


La boite à outils : Droits & Devoirs des riverains

1.LES DROITS DU PROPRIÉTAIRES

Le propriétaire ne possède pas l’eau, mais dispose d’un droit d’usage limité à des fins domestiques, agricoles (arrosage, abreuvement) à condition de respecter un débit minimum pour l’équilibre des cours d’eau.

2. LES DEVOIRS DU PRORIÉTAIRES RIVERAIN

► Si le propriétaire ne s’acquitte pas de l’obligation d’entretien régulier, la collectivité ou le syndicat compétent, après une mise en demeure restée infructueuse, peut se substituer au propriétaire. Ce dernier se verra dans l’obligation de régler le montant des travaux. (Code de l’environnement, Art. L215-16)

Pour tout savoir, le service GEMAPI vient d’éditer un document pratique et synthétique qui vous apportera les réponses

Téléchargez_GEMAPI_devoirs du propriétaire (PDF-2 MB)

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter l’équipe technique GEMAPI

  •  tél. 04 79 37 34 99
  • Mail : gemapi@arlysere.fr

Il n'y a aucun agenda pour l'instant